FAQ

tout savoir sur la technologie LED en 21 points

1 - Qu'est ce qu'un Ecran Vidéo LED ?

Un écran Vidéo LED, ou Mur Vidéo LED est un afficheur vidéo qui utilise des diodes électroluminescentes. Un panneau LED (appelé  »dalle vidéo ») est un petit écran, ou un composant d’un mur d’images LED. Ils sont généralement utilisés en plein air pour des événements sportifs, de la publicité ou des meetings. On les trouve également de plus en plus dans les magasins et centre commerciaux pour faire la promotion des produits ou de l’information client. Depuis peu, ils arrivent dans le marché du transport et équipent par exemple les véhicules de transport public. Ces panneaux LED sont parfois utilisés en architectural et décoration, comme forme d’éclairage, ou comme une composante uniforme de la scène en habillage.
Types d’écrans LED
Il existe deux types de panneaux LED:
> Classique (à l’aide de LED 3 en 1) installé en surface (SMD) des panneaux. La plupart des écrans plein jour et écrans d’intérieur sont fabriqués de nos jours avec ces composants LED.
> DIP ou RGB, les trois LED sont séparées (et non encapsulées) et forment un pixel.
Un groupe de diodes rouges, vertes et bleues est mixé dans une même encapsulation pour former un pixel de couleur, généralement de forme carrée. Ces pixels sont régulièrement espacés et sont mesurés du centre à centre pour définir la résolution, on appel cette notion le Pitch (ou Pixel Pitch).
L’un des plus grand écran LED dans le monde à l’heure où nous écrivons est de plus de 450m (457,2 m) de long, il est situé à Las Vegas, dans le Nevada, installé sur la Fremont Street Experience.
Le second écran LED le plus grand dans le monde est installé au Centre Hung, au Cowboys Stadium, il mesure 49m par 22 soit 1070 m2 !
De nos jours, les écrans LED d’intérieurs sont fabriqués avec la technologie SMD. Cette tendance est en train également de devenir incontournable pour les écrans outdoor car les pitchs sont de plus en plus fins et seul les LED SMD permettent ces prouesses technologiques (à l’inverse de la DIP limitée à 10mm).
Un pixel de SMD est constitué de diodes rouge, verte et bleue montées sur un chipset (encapsulé), qui est ensuite monté sur la carte pilote (le PCB). Les diodes individuelles sont plus petites qu’une tête d’épingle et soudées de façon très proches.
L’utilisation intérieure nécessite généralement un écran qui est de technologie SMD avec une luminosité minimale de 800 candelas ou nits par mètre carré (cd/m² ou nits/m²). A ne pas confondre avec les lumens d’un vidéo projecteur qui n’est absolument pas comparable. Cette luminosité sera généralement plus que suffisante pour les applications d’entreprise, même dans une pièce lumineuse. Par exemple les salons de l’automobiles ou les spectacles sont deux exemples d’utilisation où l’éclairage est important ce qui pourra nécessiter une plus grande luminosité de la LED.
A l’inverse, quand un écran ou un mur d’images LED est utilisé sur un studio de télévision, les critères de luminosité ne seront pas importants, par contre les températures de couleur plus basses (affichages communs ont un point de 6500 blanc à 9000 K, ce qui est beaucoup plus bleue que l’éclairage classique sur un ensemble de la production télévisuelle), la gestion performante des niveaux de gris ou des masques mats seront indispensables.
Pour une utilisation en extérieure, 3000 cd/m² sera le minimum pour son exploitation, aujourd’hui Pixelight propose des luminosité pouvant monter jusqu’à 12 000 cd/m², une luminosité importante pour une exploitation en plein soleil. Toutefois,  »qui peut plus, peu moins », la luminosité des dalles LED peut également être réduite (dimmée).

2 - Quelles sont les différences entre un écran géant vidéo LED et un vidéo projecteur ?

L’écran géant plein jour et le vidéo projecteur sont deux appareils servant à reproduire une image vidéo, mais leur différence réside dans la façon de reproduire l’image, le résultat est totalement incomparable en terme de luminosité, contraste et profondeur des couleurs.
Le vidéo projecteur est très similaire à un projecteur de cinéma : Il envoie un rayon de lumière au travers d’une optique qui en traversant l’image vidéo, la reproduit sur une toile ou autre surface claire. Il requiert des conditions de lumière (très) faibles pour une bonne visibilité. L’écran géant diffuse la lumière au travers de ses milliers de minuscules points de couleur qui composent sa surface. Ces points lumineux sont très puissants et brillent même sous un fort soleil, d’autant plus qu’ils sont souvent protégés par des masques comparables à de véritables mini  »casquettes » au dessus de chaque ligne horizontale de points lumineux. Ces points son appelés Pixels et sont réalisés par des LED SMD ou DIP

3 - Quelle taille d'écran géant choisir pour votre événement ?

Suivant la distance maximum du public

De manière basique, ci-après pour des écrans en format 4/3 ou 16/9. Distance max du public comparée à la surface minimale recommandée en m² :

  • 50 m de recul, 5 à 8 m² conseillé
  • 75 m de recul, 11 à 15 m² conseillé
  • 100 mde recul, 20 à 25 m² conseillé
  • 150 m de recul, 35 à 45 m² conseillé
  • 200 m de recul, 50 à 60 m² conseillé
  • 250 m de recul, 70 à 80 m² conseillé
  • 300 m de recul, 90 à 100 m² conseillé

N’hésitez pas à nous demander de recevoir notre documentation spécifique.

Suivant la scénographie

L’environnement d’installation affectera la dimension d’un écran de manière positive ou négative selon la taille de l’espace d’installation. Ce paramètre est à considérer parallèlement au facteur de distance de visibilité de votre public. Par exemple, les spectateurs d’un stade de football, même placés à une distance correcte d’un écran de 8 m² auront toujours l’impression d’être en face d’un petit écran. Le même écran installé sur une petite place de centre ville ou dans une cour de quelques dizaines de mètres donnera l’impression d’être plus grand. Cet élément reste subjectif. Nous pourrons bien entendu vous conseiller, l’idéal étant de connaître à l’avance le site choisi pour l’installation ainsi que le contenu diffusé.

4 - Qu'est ce qu’un Pixel ?

La trame des écrans géants est créée par les Pixels. Le nombre de pixels d’un écran géant déterminera sa résolution, sa finesse d’image ou définition.
Un Pixel est le point lumineux très petit capable de diffuser en simultané les trois couleurs primaires de la lumière (Rouge, verte et bleue) appelées RGB ou RVB. Par exemple, plus de 50.000 pixels sont nécessaires pour produire une image suffisamment définie (soit 192 pixels de hauteur par 256 pixels de largeur).

5 - Que peut-on diffuser sur un écran géant vidéo ?

Vous pouvez diffuser toutes images vidéo, de n’importe quel format, y compris les images dont la source est un ordinateur. C’est un véritable téléviseur géant. Les sources d’images sont multiples, vous pouvez y diffuser le direct TV, la reprise d’images caméra, un film, un diaporama, un montage vidéo, un lecteur DVD ou Blue Ray, une régie vidéo etc. Les écrans vidéo LED peuvent être couplés à un processeur vidéo permettant d’accepter pratiquement tout les signaux vidéo, d’ajouter des fonctions de scaleur, de PIP (Picture in Picture), de contrôle à distance, de freeze etc… Mais l’écran géant en lui-même n’a pas de contrainte de sources, seul sa dimension, son format et sa résolution devront être adaptés.

6 - Quelle est la puissance électrique nécessaire et comment fournir cette alimentation à l’écran ?

Les écrans géants plein jour consomment en moyenne un KVA (Kilo Voltampère) par m².

Cependant il convient de doubler la puissance requise afin de parer aux demandes électriques très fortes lors de transitions du noir au blanc (qui peuvent être très rapides, en 1/60ème de seconde). La consommation peut également être réduite via le logiciel fourni ou le processeur vidéo si vous décidez de baisser la luminosité. Par conséquent toutes dalles (ou modules) d’écrans vidéo LED intègrent dans leurs caractéristiques deux puissances; l’une moyenne (utilisation moyenne du RGB) et une maximum (utilisation du blanc fixe et donc des couleurs RGB en full). Ces valeurs est habituellement exprimée en watts/m2. Vous retrouverez sur nos fiches produits l’ensembles des caractéristiques et notamment la consommation électrique. L’alimentation électrique peut être fournie par :

  • Un Branchement direct sur secteur, avec prise P17 3 pôles + neutre + terre, avec un ampérage adapté à la consommation de votre écran (16A, 32A, 63A …)
  • Un Groupe électrogène (puissance entre 30 et 150 KVA) à régulation électronique (AVR)
Plus un écran est grand et donc plus il consomme, de même qu’un écran d’extérieur, de par sa luminosité et ses alimentations renforcées consomme plus qu’un écran intérieur.

7 - Quels sont les paramètres à prendre en compte pour l’installation et l’exploitation d'un écran géant sur votre événement ?

Il est essentiel de bien préparer son événement par un repérage technique sur site en amont. La logistique sera donc à adapter. Voici une liste non exhaustive des points à valider :

  • Transport aller retour de l’écran géant
  • Installation et démontage
  • Câblage vidéo et électrique (distribution électrique, groupe électrogène …)
  • Personnel opérateur
  • Régie de diffusion
  • Reprises caméras
  • Structure d’accroche, pose, engins de manutention
  • Etc ..

8 - Quels sont les postes à prévoir pour une bonne intégration de votre écran géant LED ?

Accès convenable

Sans visite préalable de nos équipes, vous devez vous assurer que l’accès de l’équipement et de la faisabilité de son installation. Vous devez veiller notamment à l’accès des camions poids lourd, aux possibilités de manoeuvres de positionnement des écrans sur camion, de la résistance du sol sur le site d’installation et des voies d’accès.

Programme à diffuser

Vous êtes responsable du contenu à diffuser sur les écrans.

Alimentation électrique

Elle est de préférence fournie par vos soins, à proximité de l’écran, mais vous pouvez aussi demander à nos équipes de fournir l’électricité par groupe électrogène si vous le souhaitez.

Autorisations

Il est de votre ressort de vous occuper des autorisations nécessaires pour la réalisation de son événement et pour l’installation des infrastructures que vous souhaitez, dont l’écran géant. Vous êtes aussi responsable des autorisations de diffusion le cas échéant. Concernant les structures de support de l’écran géant devant être validées par une Commission de Sécurité, notre équipe (ou le constructeur local) fournit les Notes de Calcul approuvant les structures installées. Si la Commission de Sécurité le demande, vous prendrez en charge la contre-expertise auprès d’un cabinet agréé (Socotec, Bureau Veritas, CEP…).

Assurances

Vous êtes responsable en tant qu’organisateur d’événement (Vérifiez auprès de votre assurance: Responsabilité Civile ou autres). Il est recommandé de vous assurer notamment de la sécurité du site d’installation de l’écran (de sa résistance et de celle des routes d’accès), et de mettre en place des barrières de sécurité autour de l’installation, à la fois pour la protection du public et la protection du matériel.

Structures d’installation

Notamment pour des installations éloignées de notre siège, il est souvent préférable que vous veillez à la construction des structures d’échafaudage, la location d’une grue et/ou d’un chariot élévateur, la mise à disposition de main d’oeuvre locale.

9 - Comprendre la technologie LCD, CRT et LED.. Comment ça marche?

Dans l’idée, une télévision géante de 20 mètres de large doit faire la même chose qu’une télévision normale – elle doit intégrer un signal vidéo et le convertir en points de lumière. Si vous savez comment une télévision fonctionne, alors vous savez comment un téléviseur à tube cathodique fonctionne. Voici un rapide résumé de la façon dont une télévision en noir et blanc fonctionne : Le faisceau d’électrons dans un tube cathodique génère des lignes sur l’écran. Comme elles se déplacent à travers l’écran, le faisceau excite de petits points de phosphore, qui produisent alors de la lumière que nous pouvons voir. Le signal vidéo indique au faisceau CRT ce que son intensité devrait être lorsqu’il se déplace à travers l’écran. L’impulsion de cinq micro secondes initiale à zéro volt (le signal de retour horizontal) indique au faisceau d’électrons qu’il est temps de commencer une nouvelle ligne. Le faisceau commence à reprendre sur le côté gauche de l’écran, et zips à travers l’écran en 42 microsecondes. La tension variant suivant le signal de retour horizontal ajuste le faisceau d’électrons pour être lumineux ou sombre. Le faisceau d’électrons crée donc des lignes sur l’écran CRT, puis reçoit un signal vertical de retour indiquant de redémarrer dans le coin supérieur droit. Un écran couleur fait la même chose, mais utilise 3 faisceaux d’électrons séparés et 3 points de phosphore (rouge, vert et bleu) pour chaque pixel sur l’écran. Un signal de couleur distinct indique la couleur de chaque pixel pour les mouvements de faisceau d’électrons à travers l’écran. Comme le faisceau d’électrons diffuse à travers l’écran, il frappe le phosphore sur l’écran avec ces électrons. Les électrons du faisceau d’électrons excitent un petit point de phosphore et l’écran s’allume. En diffusant rapidement sur 480 lignes, l’écran à une vitesse de 30 images par seconde, l’écran du téléviseur permet à l’oeil d’intégrer le tout comme une image en mouvement fluide. La technologie CRT fonctionne très bien à l’intérieur, mais dès que vous mettez une télévision à l’extérieur en plein soleil, vous ne pouvez plus voir l’écran. Le phosphore sur le CRT n’est tout simplement pas assez brillant ou lumineux pour rivaliser avec la lumière du soleil. En outre, les écrans CRT sont limités en taille. Vous avez donc besoin d’une technologie différente pour créer un grand écran, qui sera utilisé en plein air et qui sera suffisamment lumineux pour rivaliser avec la lumière du soleil. Les LEDs sont une réelle solution à cette problèmatique et notamment une certaine gamme de LED dégageant un flux de lumière très important. Tout d’abord utilisées comme voyants d’état et d’indicateurs, et plus récemment dans la décoration lumineuse, les illuminations, le renfort d’éclairage, ou encore les applications de marquage directionnel à LED haute luminosité ont fait leur apparition au cours des huit dernières années. Toutefois, ce n’est que récemment qu’elles ont été sérieusement considérées comme une option possible et alternative dans les applications d’éclairage à usage général. Avant de vous recommander d’installer ce type de système d’éclairage, vous devez comprendre la technologie de base sur laquelle ces dispositifs sont basés. Les diodes électroluminescentes (DEL) sont des dispositifs à semi-conducteurs qui convertissent directement l’énergie électrique en lumière d’une seule couleur. Parce qu’elles utilisent la technologie de lumière froide, dans laquelle la plupart des énergies sont traduites dans le spectre visible, les LED ont notamment l’avantage de ne pas gaspiller l’énergie sous forme de chaleur en produisant de la lumière. A titre de comparaison, la majeure partie de l’énergie d’une lampe à incandescence se situe dans la partie infrarouge (ou non visible) du spectre. En conséquence, les lampes fluorescentes et HID produisent une grande quantité de chaleur. En plus de produire de la lumière froide, la technologie LED :

  • Peut être alimentée à partir d’une batterie portable ou même un panneau solaire (faible consommation).
  • Peut être intégrée dans un système de commande programmable.
  • Intégre des LED de petite taille et résistent aux vibrations et chocs.
  • Bénéficie d’un très faible temps d’allumage (60 nsec contre 10 msec pour une lampe à incandescence).
  • Dispose d’une bonne résolution de couleur et présente peu, ou pas, risque d’électrocution.

La pièce maîtresse d’une LED classique est une diode qui est montée sur une puce dans un réflecteur et maintenu en place par un cadre doux de plomb et acier relié à une paire de fils électriques. L’ensemble du dispositif est ensuite encapsulé dans de l’époxy. La puce de diode est généralement d’environ 0,25 mm carré. Lorsque le courant circule à travers la jonction de deux matériaux différents, la lumière est produite à partir de cette même puce (chip) de cristal solide. La forme ou la largeur du faisceau lumineux émis est déterminé par une variété de facteurs : la forme de la coupe du réflecteur, la taille de la puce LED, la forme de la lentille époxy et la distance entre la puce LED et la lentille époxy. La composition des matériaux détermine la longueur d’onde et la couleur de la lumière. En plus des longueurs d’onde visibles, les LED sont également disponibles en longueurs d’onde infrarouges, de 830 nm à 940 nm. La définition de sa durée de vie dépend de sa fabrication. La durée de vie utile pour un semi-conducteur est défini comme le temps calculé pour le niveau de lumière à perdre 50% de sa valeur initiale. Pour l’industrie de l’éclairage, la durée de vie moyenne d’une lampe est limité au moment où 50% de sa puissance est perdu. La durée de vie d’une LED dépend de sa configuration, sa composition, son alimentation et son voltage, et son environnement d’exploitation. Une température ambiante élevée diminue grandement la durée de vie d’une LED. En outre, les LED offrent désormais un spectre de lumière complet, en comprenant le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le bleu et le blanc. Bien que la lumière colorée est utile pour les installations plus créatives, la lumière blanche demeure le Saint Graal de la technologie LED. Un véritable blanc est possible, les chercheurs ont développés trois façons de le diffuser:

  • Mélanger les poudres. Cette technique consiste à mélanger la lumière provenant de plusieurs appareils d’une seule couleur. (Typiquement rouge, vert et bleu).
  • Régler l’intensité relative des faisceaux permet d’obtenir la couleur désirée.
  • Fournir une surface de substance fluorescente. Lorsque les photons sous tension à partir d’une LED bleue frappent une surface de phosphore, il émettra de la lumière comme un mélange de longueurs d’onde pour produire une couleur blanche.
  • Créer un effet  »sandwich » léger. La lumière bleue d’un appareil LED suscite la lumière orange à partir d’une couche adjacente d’un matériau différent. Les couleurs complémentaires se mélangent pour produire blanc.

Parmi les trois méthodes, l’approche de phosphore semble être la technologie la plus prometteuse. Initialement, un autre inconvénient dans la conception de LEDs était sortie/diffusion de la lumière. Les chercheurs ont donc travaillés sur plusieurs méthodes pour augmenter les niveaux de luminosité par watt. Une nouvelle technique de dopage augmente la production de lumière à de façon conséquente par rapport aux générations précédentes. D’autres méthodes sont en cours de développement comme par exemple :

  • Produire de plus gros semi-conducteurs.
  • Augmenter son alimentation électrique tout en optimisant l’extraction de la chaleur (dissipation thermique).
  • Concevoir des LEDs d’une forme différente.
  • Améliorer l’efficacité de du ratio énergie consommé / puissance lumineuse fournie.
  • En conditionnant plusieurs LED dans un seul dôme époxy (encapsulation).

Aujourd’hui la recherche et développement a amenée à de nombreuses avancées, et permettent aux LEDs de générer 10 à 20 fois plus de lumière que les modèles précédant, qui en fait une source d’éclairage pratique et durable (écologique) aussi bien pour le secteur de l’éclairage que de la vidéo. Il y a deux grandes différences entre un écran géant que vous voyez dans un stade et le téléviseur de votre maison :

  • De toute évidence, il est gigantesque par rapport à votre téléviseur. Il serait peut-être de 10 mètres de haut au lieu de 18 pouces (0,5 mètres) de haut.
  • Il est incroyablement lumineux de sorte que les gens puissent le voir dans la lumière du soleil.

Pour accomplir ces exploits, presque tous les affichages extérieurs grand format utilisent des diodes électroluminescentes (DEL) pour créer l’image. Les LED sont, essentiellement, des petites ampoules colorées. Les LED de dernière génération sont de très petite taille, très lumineuses et utilisent relativement peu de puissance électrique comparé à la lumière qu’elles produisent. Les LED équipent désormais les feux de circulation ou encore les feux de freinage automobile. Sur un téléviseur couleur à tube cathodique, toutes les couleurs sont produites en utilisant le rouge, le vert et le bleu avec des points de phosphore pour chaque pixel sur l’écran:

  • Dans une télévision géante (un écran géant LED), les LED rouges, vertes et bleues sont utilisés à la place du phosphore.
  • Un pixel sur un écran géant est un petit module qui peut avoir aussi peu que trois ou quatre LEDs en elle (une rouge, une verte et une bleue).
  • Les modules de pixels varient généralement entre 1,1 mm et 4 cm (0,2 à 1,5 pouces) de diamètre.
  • Pour fabriquer un écran géant led (ou mur vidéo LED) nous aditionnons des milliers (voir millions) de ces modules LED et les disposons dans une matrice sonvent rectangulaire.

Par exemple, la grille/matrice peut contenir 640 par 480 modules LED (la résolution en pixels), ou 307.200 modules/leds/pixels. La taille de l’écran dépend donc de la quantité de modules LED et de son pitch.

10 - Les prix des écrans LED, modules, panneaux d'affichage électroniques LED, Mobilier urbain digital

Combien coûte un écran LED ou affichageur digital (numérique) ? Le prix ou le coût d’un écran LED, affichageur LED dépend de deux variables. Ces deux variables sont la taille totale de l’écran LED, et la résolution totale de l’écran LED.

  1. La taille totale de l’écran LED :

Le plus grand ou plus la LED écran plus le coût. Les prix sont basés en €uro / m², ce qui signifie que si la taille totale est de 24m², le prixdu m² sera multiplié 24. 2. La résolution totale de l’écran : Les pixels sont liés au nombre de LEDs, plus l’écran sera dense plus le coût sera important. Par exemple, avec un écran de 12m² et 49.000 pixels, il sera moins cher qu’un écran LED de 12m² avec 120.000 pixels. En effet, plus la résolution (définition) et donc le nombre de LED composera l’écran et plus le coût sera élevé. Ceci étant précisé, plus le prix de l’écran LED est élevé, plus les détails des vidéos (qualité de l’image / résolution / définition) seront importants. Pourquoi nous pouvons trouver tous les prix ? Tout dépend des besoins de l’utilisateur / du client. Certains clients souhaitent que le public voie leur écran LED à partir d’une distance de 10 mètres (minimum) et plus, et d’autres de 20 mètres (minimum) et encore d’autres 3 mètres minimum et plus.. Plus la résolution / m² d’un écran est importante et moins la distance minimale de visualisation sera grande, sans effet  »pixelisation ». C’est pour cela que nous avons toujours besoin de connaître votre projet et utilisation afin de déterminer le produit idéal, la taille de l’écran, son pixel pitch, sa résolution, sa luminosité etc.. pour une offre sur mesure. Rien n’est prédéterminé, en tant que spécialistes nous conseillons nos clients en fonction de vos besoins. Attention toutefois à ne pas vous laisser pièger par un prix. Les écrans LED sont composés essentiellement d’électronique; comme vous le savez dans l’informatique ou dans la hifi, la vidéo vous trouverez tous les prix. Il y a en fait de nombreux niveaux de qualité qui sont liés directement à sa fiabilité, ses performances et sa durée de vie. Là aussi le low cost existe; Pixelight n’a pas vocation à vous offrir l’opportunité d’acheter un prix car vous en avez toujours pour votre argent. Nous nous concentrons à vous offrir le meilleur rapport fiabilité/performance/prix car votre satisfaction et la rentabilité de vos investissement sont pour nous des critères essentiels. Si vous souhaitez connaître nos prix au mètre carré, vous pouvez effectuer votre demande directement sur notre site dans le formulaire de contact. Vous avez désormais compris qu’un prix au m2 pour un pitch donné n’est absolument pas suffisant pour comparer une offre 😉

11 - Quelle est la différence entre le pitch réel et le pitch virtuel d'un écrans LED ?

Dans la technologie LED, le pixel pitch virtuel, permet d’améliorer la vision de l’affichage qui apparaît sur l’écran. Théoriquement, la résolution (virtuelle) est 4 fois plus importante avec cette technologie de pitch virtuel que le pitch réel (normal/real pixel).
Voici, ci-contre les différences entre un écran LED équipé d’un pitch réel et un second équipé d’un pitch virtuel :
Comment les écrans LED virtuelles fonctionnent-ils ?
Ci-contre vous pouvez découvrir comment les pixels virtuels sont disposés. Des LED rouges sont ajoutées dans les diagonales. Habituellement un pitch de 20mm virtuel permet d’avoir un effet à l’oeil d’un pitch de 10mm, un pitch de 12 virtuel à un pitch de 6 et ainsi de suite. Cette technologie de trucage visuel n’est disponible qu’avec l’utilisation de LED DIP (ou RGB). Elle permet une économie dans votre investissement en évitant de choisir un pitch réel de 10mm lorque un pitch virtuel de 10 et 20 réel est applicable. Nous vous recommandons un pitch virtuel dans le cas d’une installation fixe à l’extérieur, par contre notez que si le contenu est statique l’effet virtuel sur l’oeil n’est pas efficace. Par conséquent si vous avez un écran LED équipé d’un pitch virtuel il convient d’adapter le contenu avec de la vidéo ou des animations.
Qu’est ce que le pitch réel ?
Le pitch réel est tout simplement le process le plus utilisé, il consiste à définir l’espace horizontal et vertical entre deux pixels.

12 - Ai-je besoin d'un large écran LED pour diffuser des films 16:9 ?

Diffusion de vidéos sur écrans LED
Pour lire des vidéos sur un écran LED un fichier vidéo sera chargé dans le logiciel de l’écran LED (player) ou avec une source connectée sur le processeur vidéo (format AVI, MPEG etc). La question est : ma vidéo est en 16/9, comment la diffuser correctement sur mon écran LED en concernant l’aspect (ratio) ? La réponse est très simple, nous allons vous l’expliquer dans cet article !
Large écran et mode  »Letterbox » pour écrans LED
Un lecteur DVD ou Blu-ray peut être connectés à un écran LED en tant que source media, mais avec un écran LED large (Widescreen) vous obtiendrez plus de plaisir lors de la diffusion de votre film en XXL. Le DVD Video prend en charge de multiples rapports d’aspect (ratios). La vidéo stockée sur un DVD au format 16:9 est transformé en ratio 4:3 (format TV standard). Sur les écrans LED panomariques, l’image est agrandie et transformé par l’écran LED à un rapport d’aspect 16:9.
Les lecteurs DVD diffusent les fichiers vidéo sur les écrans LED de trois manières différentes :
  1. Letterbox (pour écrans LED 4:3)
  2. Pan & scan (pour écrans 4:3)
  3. Anamorphic ou inchangé (pour les écrans LED larges ou panoramiques)
En mode écran large ou letterbox, si un film est plus large que 16: 9 (et la plupart le sont), de fines barres noires supplémentaires seront ajoutés en haut et en bas au moment de la diffusion auquel cas les côtés seront rognées. La vidéo stockée en format 4:3 ne change pas par le player, elle apparaît normalement sur un écran 4:3. Les systèmes  »Widescreen » étireront horizontalement ou ajouteront des barres noires sur les côtés.
Processeur vidéo optimisés pour les écrans LED
Avec nos processeurs vidéo à la pointe de la technologie, l’image peut être ajustée horizontalement et verticalement pour adapter l’image ou la vidéo à la résolution de l’écran (pixel par pixel).
Une autre option est de produire la vidéo dans le rapport d’aspect de l’écran, c’est quelque fois la solution idéale vous pouvez créer des écrans LED avec des dimensions, aspects, ratios ou formes inhabituels, dans ce cas même en croppant l’image votre contenu ne sera pas optimisé.
Aspect et Ratio d’un écran LED
Il est conseillé d’avoir un écran LED large ou panoramique (au format 16/9 ou proche) pour diffuser différents types de films, des clips vidéo ou encore des images et des animations créés sur ces formats. Un écran LED peut diffuser tout type de rapport d’aspect, bien qu’il puisse être possible que l’image sera recadrée laissant une ligne noire en haut, en bas, à gauche ou à droite il est important de bien valider les types de contenus choisis au préalable.
Ceci dit en couplant le processeur vidéo Pixelight (gamme SX), vous bénéficierez d’un confort d’utilisation quelque soit le source, le ratio ou la résolution et ce afin d’éviter que l’image ne se déforme ou soit incomplète.

13 - Ecran LED et Fréquence de rafraichissement

Quel signifie le taux de rafraîchissement pour un écran LED? Le taux de rafraîchissement d’un mur vidéo LED est le nombre de fois par seconde que l’écran LED affiche les données sources. C’est un paramètre différent de la mesure du taux de trame (frame rate). Par exemple, la plupart des projecteurs de cinéma avance d’une trame (frame) à la suivante 24 fois par seconde. Mais chaque trame est illuminée deux ou trois fois avant l’image suivante et est projetée à l’aide d’un obturateur en face de sa lampe. En conséquence, le vidéo projecteur fonctionne à 24 images par seconde, mais il a un taux de rafraîchissement de 48 ou 72 Hz. Augmenter le taux de rafraîchissement pour réduire le scintillement de l’écran LED Sur les écrans LED, en augmentant le taux de rafraîchissement on diminue le scintillement, réduisant ainsi la fatigue oculaire. Toutefois, si un taux de rafraîchissement on décide d’augmenter le taux de rafraichissement au delà de ce qui est recommandé pour l’écran LED (données fabricant), vous risquer d’endommager l’électronique de l’écran. Habituellement, les écrans LED ont un taux de rafraîchissement de plus de 1000Hz, ce qui est plus de 16 fois la vitesse d’une télévision cathodique normale avec une fréquence de rafraîchissement de 50Hz (PAL et SECAM) ou 60Hz (NTSC). Pour les stades de football (écrans de scoring et périmètre/boarding LED) les écrans offrent un taux de rafraîchissement de plus de 3800Hz, ce qui signifie qu’ils ne diffuserons aucun  scintillement lors de l’enregistrement avec une caméra vidéo en retransmission direct à la télévision (live), un critère indispensable pour la télévision Enfin plus la fréquence de rafraichissement est élevée, plus le confort visuel est élevé pour le public.

14 - La LED SMD Full Color 3 en 1 Kesako ?

Les LED SMD 3en1 et full color intégrées dans ses dalles vidéo sont issues d’un développement révolutionnaire dans l’industrie de la LED. Elles bénéficient en effet d’une plus haute définition et d’un angle de vision extra large en comparaison avec les écrans LED ordinaires.
Chaque panneau est composé de modules avec une configuration par exemple de 8×8 ou 4×4. Chaque pixel 3in1 est composé de trois puces LED : Rouge, Vert et Bleu et d’un refleteur encapsulés.
Un écran LED à matrice de points (dot matrix LED screen) est un dispositif d’affichage LED utilisé pour afficher des informations sur les machines, les horloges, les indicateurs de départ des chemins de fer et de nombreux autres appareils nécessitant une solution d’affichage simple et une résolution limitée. L’affichage est constitué d’une matrice de lumières ou d’indicateurs mécaniques disposés habituellement dans une configuration rectangulaire (d’autres formes sont également possibles) de telle sorte que par la mise sous tension ou hors tension affiche de la lumières, du texte ou des graphiques.
Un contrôleur de matrice de points convertit les instructions d’un processeur en signaux qui active ou désactive les lumières dans la matrice de telle sorte que l’affichage désiré soit produit.
Les résolutions habituelles pour la technologie  »Dot Matrix » Écrans LED
Les tailles courantes sont:
128 x 16 (deux alignés)
128 × 32 (Quatre doublé)
192 × 64 (Huit alignés)
Résolution de caractères habituels pour Écrans LED Dot Matrix
Une taille commune pour un caractère est de 5×7 pixels, séparé soit par des lignes blanches sans points (dans la plupart des écrans texte uniquement, journal lumineux), ou avec des lignes de pixels blancs (faisant la taille réelle de 6×8). On le constate sur la plupart des calculatrices graphiques, tels que les calculatrices CASIO (TI-82 et supérieures).
Une taille plus petite est de 3×5 (ou 4×6 lorsqu’ils sont séparés avec des pixels blancs). Exemple sur la calculatrice TI-80, polices de taille fixe 3×5, ou sur la plupart des calculatrices 7×5 avec une proportionnelle (1×5 à 5×5). L’inconvénient de la matrice 7×5 est au niveau des minuscules. Une matrice de 11×9 est souvent utilisé pour obtenir une résolution de loin supérieure.

15 - Durée de vie des écrans LED

Quelle est la durée de vie de nos murs vidéo LED?

La durée de vie de nos écrans LED est de plus de 100.000 heures, mais cela dépend de l’utilisation et de l’entretien de celui-ci. Aussi il est important de rapeller que tout comme un éclairage est composé d’une lampe, les écrans le sont aussi; par conséquent la luminosité des LEDs diminuera naturellement à partir de 50 000 heures et ce en fonction de plusieurs facteurs. Les facteurs les plus importants sont :

  1. L’Entretien de l’écran LED
  2. La Température ambiante d’exploitation
  3. La Protection et la qualité des alimentations
  4. La composition des Chip LED

Entretien de l’écran LED L’entretien est un facteur très important, les environnements poussiéreux nécessitent plus souvent un entretien régulier de celui-ci. La soudure des puces LED peut sécher (soudures séches) et casser ce qui nécessite un changement régulier de certaines pièces (modules LED et cartes de réception). Température de l’Ecran LED La température de l’écran LED est très importante, il est déconseillé de l’utiliser dans un environnement chaud sans équipements supplémentaires pour le garder au frais. Dans les environnements chauds, il est prudent d’installer un système de refroidissement (climatisation) à l’intérieur de l’écran LED pour éviter la surchauffe. Protection de l’alimentation de l’écran LED Les surtensions électriques peuvent mettre à mal les composants électroniques ce qui diminuera leurs durées de vie. Nous conseillons d’installer une protection qui peut contrôler ces pics (foudre et surtension). Composition du Chip LED Le composant de la puce LED est également une variable très importante qui permettra de déterminer la durée de vie d’un écran LED. Par exemple, le fer a une durée de vie moins importante que le cuprum. En outre le fer est plus corrosif que le cuprum. Pixelight sélectionne les meilleurs composants du marché afin d’obtenir des dalles vidéo LED d’une fiabilité exemplaire aux performances accrues.

16 - Que signifie Protection IP ?

Les écrans LED doivent être en mesure de fonctionner 24h/24 et 7j/7 tout en résistant aux conditions météorologiquesquelque fois extrêmes (orage, sable, tempête). En tant que fabricants, il est nécessaire que les écrans LED répondent aux critères les plus exigeants. En clair pour les écrans LED extérieurs la protection sera IP54 et/ou IP65, et pour les écrans intérieurs une protection IP20 sera le minimum. Alors qu’est-ce que ces critères signifient ? Et à quoi correspond IP65 ou IP20 ? Le Code IP (ou Indice de protection) se compose des lettres IP suivies de deux chiffres et une lettre en option. Tel que défini dans la norme internationale CEI 60529, il classe les degrés de protection prévue contre l’intrusion d’objets solides (y compris les parties du corps comme les mains et les doigts), la poussière, les contacts accidentels, et l’eau dans les boîtiers électriques des écrans d’affichage LED (caissons ou dalles vidéo). La norme vise à fournir aux utilisateurs des informations plus détaillées que des termes marketing vagues comme  »imperméable à l’eau ». La protection des Ecrans LED Pixelight pour l’affichage extérieur est très stricte : Ecrans LED pour Façade extérieure : IP65 Le premier chiffre indique la protection contre la poussière. Et 6 signifie étanche à la poussière, ce qui signifie aucune pénétration de poussière et une protection complète contre les contacts. Le second chiffre indique la protection contre les liquides. Et 5 signifie la pénétration de l’eau en quantité ne doit pas être possible en cas de fortes pluies. Ecrans LED d’extérieur : IP54 Les 2 chiffres indiquent le même paramètre que ci-dessus. Mais les chiffres sont différents. Le premier 5 signifie protection contre la poussière : une partie de la poussière n’est pas entièrement empêché, mais elle ne doit pas entrer en quantité suffisante pour interférer avec le bon fonctionnement de l’équipement; une protection complète contre les contacts. Le second 4 signifie : Le produit est protégé contre les projections d’eau. Selon les critères du marché des écrans géants LED, les écrans d’intérieurs doivent être IP20 ou plus, les écrans extérieurs IP33 ou plus. Avec une protection IP65 pour la face avant et IP54 pour la face arrière, les produits Pixelight garantissent un fonctionnement optimisé par une conception rigoureuse en le protégeant d’un environnement difficile lié aux conditions météorologiques extérieures. Mise au point sur les écrans LED IP65 Parfois, les clients sont induits en erreur par des fournisseurs non-professionnels qui ne visent qu’à la vente des écrans LED, ils font des  »coups ». En tant que partenaire fiable, nous pensons qu’il est nécessaire de préciser chaque point confus, et être honnête avec de vrais résultats. Pour la face avant, il n’y a pas difficultés à atteindre un niveau IP65. Mais pour la face arrière, aussi longtemps qu’il y aura un flux d’airen entrée et sortie, la protection contre la poussière ne peut pas atteindre 6 – empêcher totalement la poussière. En d’autres mots, aussi longtemps que la conception des produits intégrera une dissipation de la chaleur avec des ventilateurs, l’entrée d’air et sa sortie sont nécessaires. Par conséquent, le degré de protection ne peut pas atteindre 6. Les écrans LED subissent les tests suivants pour valider la protection requise :  Méthode d’essai IP Le diamètre intérieur du jet d’eau: 6,3 mm Distance entre l’écran et un jet d’eau: 2.5-3m Vitesse d’écoulement: 12,5 L / min ± 5% Temps d’essai: 3 min / m2 Condition de test: Jets sur chaque angles réalisés sur les caissons pris aléatoirement lors de nos productions.

17 - Comment contrôler à distance votre écran LED ?

Dans cet article, nous allons expliquer comment contrôler de manière fiable votre afficheur LED couleur en prenant en compte les problèmatiques de distance des signaux et le câblage nécessaire. En règle générale, le câble de signal d’un panneau digital LED est le RJ45 qui est un câble réseau standard (de catégorie 5 minimum). Avec ce type de câblage, la distance de contrôle peut atteindre jusqu’à 100 m (nous conseillons de ne pas dépasser 80m par sécurité), ce qui reste suffisant pour la plupart des besoins clients. Dans le cas d’une installation fixe, un écran LED sera installé sur une structure (souvent sur mesure), son utilité sera double, intégrer l’écran mécaniquement sur le mur (ou le mobilier urbain) tout en s’intégrant dans la décoration, mais également accueillir à l’intérieur un mini player (ou mini server que l’on appelera la source) ainsi q’une carte d’envoi pour contrôler l’écran LED. Les Solutions économique et Pro pour Contrôler votre écran Vous l’avez compris, la façon la plus économique pour le contrôle de votre écran LED est d’utiliser un câble de signal RJ45. Mais dans certaines configurations spécialesle mini player ou la carte d’envoi ne pourra pas s’installer à proximité directe de l’affichageur à LED (exemple l’événementiel où la régie de contrôle doit être déportée quelques fois à des distances importantes comme des concerts par exemples). Par conséquent, lorsque la distance entre l’écran LED et l’interface de contrôle LED dépassera les 80m la transmission des signaux vidéo utilisera un protocole différent. La solution fibre optique sera donc adaptée, la distance de contrôle de l’écran LED à la carte d’envoi ou l’ordinateur pourra atteindre jusqu’à 10 km, voire plus. Cette solution a un coût supérieur, qu’il ne faudra pas sous estimer. Dans ce cas, au delà du câblage (single ou multi mode) il faudra ajouter un set de convertisseurs RJ45/Fibre et Fibre/RJ45 adapté que nous pouvons vous fournir. A noter également, les écrans LED qui doivent être contrôlés sur une longue distance, une connexion Internet pourra être choisie aussi, en filaire (câble ethernet) ou sans fil (connexion 3G – 4G). Dans ce cas la carte d’envoi sera installée dans le mur vidéo LED (dans les caissons) et un mini PC/Player/Serveur pourra donc être contrôlé à distance pour gérer son contenu. Dans cette configuration technique, son contenu pourra être gérer de n’importe quel coin du monde, même à des milliers de km via une simple connexion internet. Nous pouvons vous proposer une suite logiciels d’affichage dynamique capable de contrôler à distance un ou des centaines (voir milliers) d’écrans géants LED à travers le globe, consulter les équipes Pixelight pour une démo gratuite!

18 - La Profondeur de couleur (Grayscale) d'un écran LED

La profondeur de couleur d’un affichage digital LED (niveaux de gris), indique la profondeur de couleurs géré par le système électronique. Vous constaterez régulièrement une valeur dans les specifications d’un écran LED (ou une dalle de LED) exprimée en  »bit » (souvent 12, 14 ou 16 bit). De nombreuses personnes et même des commerciaux vendant ces produits ne savent pas ce que signifie cette valeur. Par conséquent nous allons vous expliquer dans cet article ce que signifie la profondeur de couleur, ou échelle de gris (gray scale) : Couleurs :

  • 1-bit (21 = 2 couleurs) : souvent noir et blanc
  • 2 bit (22 = 4 couleurs)
  • 3 bit (23 = 8 couleurs)
  • 4 bit (24 = 16 couleurs)
  • 5 bit (25 = 32 couleurs)
  • 6 bit (26 = 64 couleurs)
  • 8 bit (28 = 256 couleurs)
  • 12 bit (212 = 4096 couleurs)
  • 14 bit (214 = 16384 couleurs)
  • 16 bit (216 = 65536 couleurs)

Donc, à partir du tableau ci-dessus, il devient facile de trouver la profondeur de couleurs qui peut être affiché sur votre écran LED. Vous l’avez compris, un afficheur LED utilise un protocole de couleurs RVB, chaque pixel est composé du rouge, du vert et du bleu. Nous allons donc vous expliquer ci-dessous plus en détail comment cela fonctionne :

  • 12 bit : il y a 4 bit (16 niveaux possibles) pour chacune des diodes électroluminescentes R,G et B. Donc, ces LED sont capable de diffuser 16x16x16 = 4096 sortes de couleurs.
  • 14 bit : Avec un processus en 14 bit, il y a une faible différence face au 12 bit. En effet les yeux humains sont moins sensibles au bleu, qu’au rouge ou au vert. Par conséquent, le bleu nous donne un bit de moins que les autres couleurs. En conséquence, pour le rouge et le vert; il y a 32 niveaux possibles, et pour le bleu il y a 16 niveaux possibles. Notre calcul nous donnera donc 32x32x16 = 16384 couleurs.
  • 16 bit : Le calcul est très similaire que le précedent mais sur ce protocole la couleur verte est plus sensibles aux yeux humains. Le vert gagne donc un peu plus que les autres. Pour le rouge et le bleu, on compte 32 niveaux possibles et pour le vert, il y a 64 niveaux possibles. Ainsi, les LEDs peuvent diffuser 32x32x64 = 65536 couleurs.

Au sein de l’industrie de l’affichage LED, de nombreux fabriquants n’apportent que peu d’attention (voir pas du tout) à ces spécifications techniques. Pourtant la qualité des IC des produits Pixelight permettent d’améliorer nettement les rendus des couleurs en portant une attention particulière aux niveaux de gris. Ce paramètre aura une importance particulière également dans le rendu de vos dégradés d’images.

19 - Les Ecrans LED - Explications et comparaisons avec les autres produits du marché

Parce qu’il est important de comparer ce qui est comparable, vous trouverez ci-dessous les explications essentielles qui permettent aux écrans d’être positionnés en catégorie haut de gamme par rapport aux autres produits du marché. Nous allons donc faire la comparaison des principales composants que nous utilisons pour nos écrans LED par rapport à la majorité de nos concurrents ainsi que l’essentiel des usines d’écran LED du marché. Il y a plusieurs façons de réduire les coûts : en utilisant des matériaux moins chers, par exemple les lampes à LED (DEL) avec des pattes en métal de base ou des alimentations de mauvaise qualité.

  • Les dalles LED utilisent des matériaux et des composants de haute qualité pour assurer la fiabilité de nos écrans LED dès sa conception;
  • Nos lignes de production sont automatisées et permettent d’assurer une régularité et une fiabilité dans l’assemblage tout en permentant un rendement efficace;
  • Un contrôle qualité rigoureux de l’ensemble du matériel et des accessoires associé à une inspection régulière durant les étapes de production jusqu’à l’inspection finale avec essais intensifs du matériel (aging tests et stress test);
  • Notre expertise et notre savoir-faire sur les écrans LED est le fruit d’une expérience acquise depuis de nombreuses années au travers de nombreux systèmes installés dans differentes parties du globe.
Thème Composant Le choix Le choix des usines Standards
Lampe LED Chip
  • LED de marque Nichia
  • LED de marque CREE
  • LED de marque EPISTAR de premier tri (Luminosité élevée et moins de consommation d’énergie)
  • Encaspsulation Nation Star
  • Encapsulation moyenne, non professionnelle
Connecteurs des LEDs
  •  Utilisation de la marque Copper Legs (cuivre)
  •  Cuivre ou métal de marque inconnue
 Colle d’encapsulation
  •  Marque Taiwanaise de référence
  •  Colle standard
PCB et Carte mère Carte PCB
  • Matériel de grade A
  • PCB Standard
 Connecteurs
  •  Plaqués cuivre avec de l’or
  •  Plaqués cuivre avec du nickel
IC
  • Marque Macro Block originaux, de Taïwan
  • Standard de marque inconnue
Resistance
  • Tolérance de +/- 1%
  • Tolérance de +/- 5%
Chaleur
  • Spécial haute température avec résistance à plus de 150°C
  • Résistance à température normale, 90°C
Vis de fixation
  • Acier inoxydable avec revêtement
  • Fer avec placage
Colle d’étanchéité
  • Marque taïwanaise
  • Marque chinoise
 Masque  Matière
  •  PC + Fibre de verre (bonne étanchéité)
  • Silicone caoutchouc souple) – Grade A
  • ABS ou PC recyclé
  • Grade B (low cost)
Colle plastique d’étanchéité
  • Colle silicone basse température
  • Silicone classique
Dalle / Caisson et composants Dalle / caisson
  • matériel: acier laminé à froid de haute qualité (1.5mm standard) ou en tôle d’aluminium 5052 (standard 2.0mm) ou fonte d’aluminium
  • Caisson basique en métal
Traitement anti-rouille
  • Pulvérisation électrostatique
  • Vernis
Fils et câbles
  • Produits certifiés (essentielement Neutrik); section de cuivre réelle avec diamètre aux normes
  • Produits non-certifiés (Wepoo, copies de Neutrik) avec section standard et diamètre non normé
Ventilateurs
  • Produits certifiés de marque
  • Produits sans marque, low cost
Visserie
  • Acier inoxydable ou Inox
  • Métal avec traitement zinc / nickel (mauvaise résistance dans le temps)
Alimentation électrique Alimentation
  • TDK – Lamda (marque japonaise)
  • Meanwell
  • Autres marques tel que Mingwell

Réalités sur les pièces utilisées pour la construction / fabrication d’un écran LED Ci-dessous vous trouverez quelques exemples très importants sur les pièces électroniques qui sont utilisées pour construire un écrans LED en optimisant sa durée de vie et la qualité de l’image. La Marque: Alimentation Meanwell, Lamda ou TDK Nous utilisons des alimentations de marques de référence pour la quasi totalité de nos projets d’écran LED. Meanwell, TDK ou Lamda sont des alimentations pour écrans LED très qualitatives, efficaces, légères composés de semi-conducteurs à grande vitesse. Des masques de qualité, une protection supplémentaire pour les écrans LED Les masques protégent l’écran LED d’une exposition directe du soleil, ils permettent également d’optimiser les angles de vue; nos masques sont réalisés en fibre de verre renforcée de PC (sauf certaines gammes d’écrans Pixelight™, comme par exemple dans le domaine du sport, contour de stade, boarding led), cette matière est résistante dans le temps. Cette conception bénéficie de meilleures performances contre les hautes températures, le rayonnement UV, la vitesse de vieissement, par rapport à l’ABS. Pour les marchés du digital lié au sport, nous utilisons des masques en silicone de caoutchouc souple, cette conception à une double efficacité; une protection pour les joueurs contre les blessures tout en évitant la casse des masque lors du choc du balon (on apelle ces masques  »semi-rigide ») sur l’écran LED disposé en contour de terrain. Les marques de lampes LED d’un mur vidéo Les équipent de R&D Pixelight™ sélectionnent essentiellement des lampes LED Cree™, Nichia™ ou Epistar™. Ces lampes sont encapsulées par leurs propres usines LED (Japon, Chine, Taïwan, US). Nous travaillons également régulièrement avec Nation Star pour nos productions d’écrans LED, une usine d’encapsulation de haute qualité surtout pour le  »small pixel’ avec la LED black face. Notre scrupuleuse sélection ‘bin’ des lampe LED et nos volumes permettent de garantir des ‘batch’ (bains de couleurs uniques et calibré) sur de grandes surfaces (des centaines m²) en utilisant le même lot lampe de qualité. C’estun des facteurs clés d’un affichage LED fiable, durable et de qualité.

20 - Correspondances entre la distance entre les pixels et la distance de visibilité ?

Selon l’environnement d’exploitation, un écrans LED peut être utilisé en intérieur, mais d’autres écrans LED (ou dalles vidéo led) peuvent être compatibles pour une utilisation aussi bien indoor que outdoor et encore d’autres exclusivement outdoor (taille du pixel pitch et puissance de sa luminosité) on peut appeler cela ‘écran plein air’ ou ‘écran plein jour’. Il existe des données théoriques qui précisent la relation entre le pas de pixel (le pitch ou pixel pitch) et la distance idéale de vue. Relation entre la taille du pitch (distance du pas de pixel) et la distance optimale de vision

Pixel Pitch P5 P6 P7.62 P8 P10 P12 P16 P20 P25
Distance idéal de vue (m) 11 14 17 18 23.5 28.2 35.5 46.99 56.40
Distance idéale de vue (ft) 36 46 56 59 77 92.5 116.5 154.16 185

Ces données restent théoriques et dépendent d’autres critères liés notamment à l’environnement d’installation de votre écran vidéo LED  La plus courte distance conseillée de visualisation :

Distance de vue (m) 3 ~ 5 5 ~ 8 8~10 10~12 12~16 16~20 20~25 >25
Distance de vue (ft) 10~16 16~26 26~33 33~39 39~52 52~66 66~82 >82
Pixel Pitch P3 P4 P4.8 P4.8 P5 P6 P7.8 P7.8 P8 P10 P10 P12 P12 P14 P16 P16 P20 P20 P25 P25 P31

Dans tous les cas demandez conseil à votre chargé d’affaire Pixelight™ qui vous orientera vers la gamme et le pitch idéal pour votre projet.

21 - Solution sans fil GPRS pour écran LED

L’utilisation d’écrans d’affichage LED se développe rapidement, par exemple la publicité sur écran LED (LED Advertising), les écrans de signalisation ou d’informations à LED, etc .. Toutefois, les utilisateurs ont régulièrement une masse de travail importante pour mettre à jour les contenus de ces affiches digitales LED. Afin de résoudre ce problème, la division R&D de Pixelight™ a fait des recherches importantes et développé avec succès un systèmes de contrôle d’écrans basé sur GPRS. Tant que les utilisateurs peuvent accéder à Internet  avec le GPRS, ils peuvent contrôler le contenu d’affichage de leur écran sans aucun déplacement. Avec cette technologie, les utilisateurs peuvent résoudre également des problèmes en télé-surveillant sur une longue distance leurs écrans avec un simple PC connecté. Il peut contrôler un ou plusieurs écrans LED. Consultez nous pour en savoir plus.